La crise de panique chez le chien : comment la reconnaître et la faire passer ?

Attacco di panico nel cane: come riconoscerlo e farlo passare
Puffzer > Blog > La crise de panique chez le chien : comment la reconnaître et la faire passer ?

Les crises de panique chez le chien sont des manifestations extrêmes d’anxiété qui peuvent être provoquées par divers facteurs.

Comprendre la nature et les causes de ces attaques est la première étape pour les gérer et les prévenir. Dans cette section, nous explorerons ce que signifie exactement une crise de panique pour un chien et en quoi elle diffère de l’anxiété.

Définition de l’attaque de panique chez le chien

Une crise de panique chez le chien est une réaction intense de peur ou de stress qui se manifeste physiquement et comportementalement. Elle peut être déclenchée par des situations que le chien perçoit comme menaçantes ou stressantes. Lors d’une crise de panique, votre chien peut trembler, avoir une respiration difficile, essayer de courir ou de se cacher, ou présenter des comportements compulsifs tels que lécher ou mâcher. Ces crises peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures, selon leur gravité et leur cause.

La différence entre l’anxiété et la crise de panique chez le chien

L’anxiété et les crises de panique sont deux manifestations différentes du stress émotionnel chez le chien. L’anxiété est une réaction d’inquiétude ou de peur face à une situation anticipée, tandis qu’une crise de panique est une réaction plus extrême et immédiate. Par exemple, l’anxiété de séparation chez les chiens peut survenir lorsque le chien se rend compte que le propriétaire est sur le point de partir, provoquant des comportements anxieux tels que pleurer ou mâcher. En revanche, une crise de panique peut survenir soudainement, même sans déclencheur clair, provoquant une réaction beaucoup plus intense et visible.

Un point clé à noter est que même si l’anxiété peut être une réaction compréhensible à une situation spécifique, une crise de panique peut sembler complètement irrationnelle à un observateur extérieur. Au-delà de cela, l’anxiété peut être une réponse à long terme à une situation stressante, tandis qu’une crise de panique est une explosion soudaine de peur ou de stress.

Dans les deux cas, il est essentiel d’en reconnaître les signes et de comprendre comment aider notre compagnon à quatre pattes à gérer ces émotions. La connaissance et la compréhension des différences entre l’anxiété et les crises de panique chez les chiens sont essentielles pour fournir le soutien et l’environnement nécessaires pour aider notre chien à se sentir en sécurité.

Causes des crises de panique chez le chien

Comprendre les causes des crises de panique chez notre ami à quatre pattes est la première étape vers la prévention et la gestion de tels épisodes.

Les causes peuvent être multiples et varier d’un chien à l’autre, mais on peut les regrouper en trois grandes catégories :

  • facteurs environnementaux ,
  • expériences traumatisantes passées ,
  • sensibilité individuelle du chien .

Facteurs environnementaux

L’environnement dans lequel vit le chien peut jouer un rôle important dans le déclenchement des crises de panique. Les bruits forts tels que le tonnerre, les feux d’artifice ou les bruits soudains peuvent déclencher de la peur et de l’anxiété chez les chiens, ce qui peut entraîner une crise de panique. Les autres facteurs environnementaux peuvent être des changements dans la routine quotidienne, de nouveaux environnements ou des personnes inconnues. Il est essentiel de prêter attention à la façon dont notre chien réagit à ces situations, afin que nous puissions adapter l’environnement pour réduire le stress.

Expériences traumatisantes passées

Les chiens ayant un passé traumatisant sont souvent plus sujets aux crises de panique. Nous parlons de chiens qui ont été abandonnés, maltraités ou qui ont vécu des événements effrayants. Ces expériences passées peuvent laisser une marque durable, provoquant des réactions de peur ou d’anxiété dans des situations qui rappellent le traumatisme. Il est important de travailler avec un professionnel pour aider votre chien à surmonter ces peurs et à créer un environnement favorable et compréhensif.

découvrez aussi :  Quels sont les meilleurs somnifères naturels ?

Sensibilité individuelle du chien

Chaque chien est un individu avec sa propre personnalité et sa sensibilité. Certains chiens sont naturellement plus anxieux ou timides, ce qui peut les rendre plus sensibles aux crises de panique. La sensibilité du chien peut être influencée par la race, l’âge, la socialisation et l’état de santé général.

Connaître notre chien, ses peurs et ses préférences nous aide à créer un environnement qui minimise le stress et prévient les crises de panique.

Avant la panique : les signes avant-coureurs

Reconnaître les signes avant-coureurs d’une éventuelle crise de panique chez votre chien peut faire une grande différence dans la gestion efficace de la situation.

Cela nécessite une observation attentive et une compréhension du comportement normal de votre chien afin que vous puissiez identifier tout changement.

Changements de comportement

  1. Agitation : Un chien sur le point d’avoir une crise de panique peut faire preuve d’agitation. Il ne sera peut-être pas capable de rester assis, de tourner en rond ou de faire les cent pas nerveusement. Ces comportements peuvent être un indicateur clair que quelque chose ne va pas.
  2. Vocalisations : Certains chiens peuvent devenir plus vocaux lorsqu’ils se sentent anxieux. Cela peut inclure des aboiements, des pleurnicheries ou des hurlements plus que d’habitude. C’est une façon pour eux d’exprimer leur mal-être.
  3. Respiration laborieuse : Une respiration laborieuse ou rapide est un autre signe d’avertissement courant. Si vous remarquez que votre chien respire plus vite ou moins profondément que d’habitude sans raison apparente, cela pourrait être le signe d’une anxiété croissante.
  4. Tremblements : Les tremblements ou les secousses peuvent être un signe de peur ou d’anxiété. Si votre chien commence à trembler sans raison apparente, cela pourrait être le signe qu’il commence à se sentir anxieux.
  5. Évitement ou dissimulation : Un chien anxieux peut tenter d’éviter une situation ou de se cacher. Si votre chien essaie de se cacher ou d’éviter des personnes ou d’autres animaux, cela pourrait être un signe de détresse.

Précautions du propriétaire

  1. Observation attentive : Devenez un observateur attentif du comportement de votre chien. Connaissez son comportement normal afin de pouvoir reconnaître rapidement tout changement.
  2. Créez un environnement calme : Si vous remarquez que votre chien montre des signes d’anxiété, essayez de créer un environnement calme et confortable. Réduisez les bruits forts, fournissez-lui un endroit sûr où il peut se retirer et maintenez une routine régulière pour aider à réduire le stress.
  3. Intervention précoce : intervenir dès que vous remarquez les signes avant-coureurs peut aider à prévenir une crise de panique complète. Vous pouvez retirer votre chien de la situation stressante, le distraire avec des jeux ou des exercices, ou utiliser des techniques de relaxation telles qu’une musique apaisante ou un massage.
  4. Consulter un expert : Si vous remarquez régulièrement des signes avant-coureurs d’anxiété ou de crises de panique chez votre chien, il peut être utile de consulter un vétérinaire ou un comportementaliste animalier pour obtenir des conseils et un accompagnement supplémentaires.

Reconnaître les signes avant-coureurs et intervenir rapidement peut faire une grande différence dans le bien-être de votre chien. Avec une observation attentive et une intervention précoce, vous pouvez aider votre ami à quatre pattes à mieux gérer son anxiété et à prévenir de futures crises de panique.

Comment arrêter les crises de panique chez le chien avec des remèdes naturels

Dans la gestion de l’anxiété et des crises de panique chez le chien, il est possible d’opter pour des stratégies à long terme, ainsi que des approches immédiates pour calmer l’animal lors d’un épisode de panique. Avant d’explorer des remèdes spécifiques, il est utile de connaître certaines techniques de dressage qui peuvent être utilisées pour soulager l’anxiété de votre chien.

L’une des stratégies recommandées est la distraction : lorsque le chien montre des signes d’anxiété, vous pouvez essayer de le distraire de la situation stressante en lui offrant un jouet, une nourriture savoureuse, ou en lui demandant de suivre quelques ordres simples. Cela peut aider à détourner l’attention du chien de la source de stress. De même, déplacer votre chien vers un endroit plus calme ou plus sûr peut offrir un soulagement temporaire.

découvrez aussi :  Réussir son Test Urinaire THC: Astuces entre Maison et Laboratoire

Pour les approches à long terme, la désensibilisation et le contre-conditionnement sont deux techniques efficaces.

La désensibilisation consiste à exposer progressivement le chien au stimulus stressant, afin qu’avec le temps, l’animal puisse s’habituer à la situation qui provoque l’anxiété. Par exemple, si le chien souffre d’anxiété de séparation, vous pouvez simuler les actions qui précèdent habituellement le départ de la maison, comme prendre les clés ou enfiler le manteau, sans réellement sortir. Cette pratique peut aider le chien à dissocier ces actions du sentiment d’être laissé seul. Le contre-conditionnement, quant à lui, vise à modifier la réaction émotionnelle du chien face à la situation stressante, en associant le stimulus qui provoque la peur ou l’anxiété à quelque chose d’agréable, comme une bonne nourriture ou une caresse.

Faire face aux crises de panique chez votre compagnon à quatre pattes peut être une situation difficile à gérer. Heureusement, il existe également d’autres remèdes naturels qui peuvent apporter un soulagement et aider votre chien à retrouver son calme.

Voici une explication plus détaillée de certains de ces remèdes :

  1. Huile de CBD pour chiens : L’huile de CBD, extraite de la plante de chanvre, gagne en popularité dans la communauté vétérinaire pour ses propriétés bénéfiques potentielles dans la gestion de diverses affections chez les chiens, notamment l’anxiété et les crises de panique. Le CBD interagit avec les récepteurs du système endocannabinoïde du chien, un réseau complexe du système nerveux qui régule plusieurs fonctions, notamment l’humeur et la réponse au stress. L’huile de CBD peut améliorer la production de sérotonine, un neurotransmetteur qui induit une sensation de calme et de bien-être. Les médecins recommandent de commencer avec une faible dose d’huile de CBD pour chiens , en l’augmentant progressivement jusqu’à ce que vous trouviez la dose optimale qui aide votre chien à se sentir plus calme. Il est toujours bon de consulter un vétérinaire avant de commencer un nouveau supplément, surtout si votre chien suit déjà un traitement médicamenteux. Cette étude explore comment l’huile de CBD aide à gérer les crises d’anxiété chez les chiens.
  2. Herbes apaisantes : Des herbes telles que la camomille, la valériane et le millepertuis sont utilisées en phytothérapie depuis des siècles pour leurs propriétés calmantes et relaxantes. La camomille est souvent utilisée pour calmer le système nerveux et peut être administrée sous forme de thé ou de teinture. La valériane est connue pour son effet sédatif et peut être utile lors d’événements particulièrement stressants comme des orages ou des feux d’artifice. Le millepertuis, souvent cité comme antidépresseur naturel, peut être utilisé pour soulager l’anxiété à long terme. Il est important de se rappeler que même si ces herbes sont naturelles, elles peuvent interagir avec d’autres médicaments ou avoir des effets secondaires ; il est donc essentiel de consulter un vétérinaire avant de les administrer à votre chien.
  3. Remèdes homéopathiques : Les remèdes homéopathiques sont des préparations naturelles qui visent à traiter des symptômes ou des affections spécifiques. Ils sont très dilués, ce qui les rend généralement sans danger pour les chiens. Certains remèdes homéopathiques couramment utilisés contre l’anxiété sont : Aconitum napellus (Aconit) pour une anxiété soudaine, Phosphorus pour les chiens qui craignent le tonnerre et Pulsatilla pour les chiens qui ont tendance à être timides et anxieux. Pour administrer un remède homéopathique, vous mélangez généralement les granulés dans un verre d’eau et appliquez quelques gouttes de liquide sur les gencives de votre chien. Choisir le bon remède peut nécessiter un peu d’expérimentation, et un vétérinaire homéopathique peut vous fournir de précieux conseils sur le remède qui conviendrait le mieux à votre chien.
  4. Essences florales de Bach : Les essences florales de Bach sont des préparations naturelles à base de fleurs spécifiques, créées il y a environ 80 ans par le médecin anglais Edward Bach. Ces essences ont été conçues pour aider à équilibrer les émotions et sont souvent utilisées pour gérer le stress, l’anxiété et d’autres émotions négatives. Pour utiliser les élixirs floraux de Bach, vous pouvez en déposer quelques gouttes directement sur la langue de votre chien ou les mélanger à son eau. Ils sont très doux et généralement considérés comme sans danger pour les chiens, mais comme toujours, il est conseillé de consulter un vétérinaire avant de les essayer.
  5. Huiles essentielles : Les huiles essentielles sont des extraits concentrés obtenus à partir de plantes, de fleurs et d’herbes, et peuvent avoir des propriétés calmantes et relaxantes. Par exemple, l’huile essentielle de lavande est connue pour ses propriétés calmantes et peut être utilisée pour aider à détendre votre chien. Les huiles essentielles sont très puissantes et doivent être utilisées avec prudence. Il est important de diluer les huiles essentielles avec une huile de support, comme l’huile de noix de coco ou d’amande, avant de les utiliser. Ils peuvent être diffusés dans l’air ou appliqués sur une couverture ou le jouet de votre chien. Certaines huiles essentielles peuvent être toxiques pour les chiens, il est donc essentiel de bien s’informer et de consulter un vétérinaire avant de les utiliser.
  6. Musique apaisante : La musique peut également avoir un effet calmant sur les chiens, tout comme sur les humains. Il existe même des listes de lecture et des albums de musique créés spécifiquement pour calmer les chiens. La musique classique, en particulier, s’est avérée efficace pour réduire le niveau de stress chez les chiens. Vous pouvez essayer de jouer de la musique classique ou une liste de lecture relaxante pour chiens lorsque vous savez qu’une situation stressante va se produire, comme une tempête ou lorsque vous devez laisser votre chien seul à la maison.
  7. Exercices et jeux cérébraux : Garder votre chien stimulé physiquement et mentalement peut aider à prévenir les crises d’anxiété et de panique. L’exercice régulier, comme des promenades quotidiennes et des jeux de récupération, peut aider à brûler l’excès d’énergie et à garder votre chien calme. Les jeux mentaux tels que les puzzles pour chiens ou l’entraînement de nouvelles commandes peuvent également aider à garder l’esprit de votre chien occupé et à réduire son anxiété. Assurez-vous que votre chien fasse suffisamment d’exercice et de stimulation mentale chaque jour pour garder son corps et son esprit en bonne santé.
découvrez aussi :  Tennis elbow : comment soulager la douleur naturellement ?

Accompagnement professionnel

Le soutien d’un professionnel est crucial lorsqu’il s’agit de gérer les crises de panique chez votre chien, surtout si elles deviennent fréquentes ou graves. Ce soutien peut provenir d’un vétérinaire ou d’un comportementaliste canin expérimenté.

Quand consulter un vétérinaire ou un comportementaliste canin

  1. Fréquence et gravité : Si les crises de panique deviennent fréquentes ou si leur gravité augmente, il est temps de demander l’aide d’un professionnel. Un épisode occasionnel d’anxiété n’est peut-être pas préoccupant, mais une tendance constante nécessite une attention professionnelle.
  2. Comportements destructeurs ou dangereux : Si votre chien présente des comportements destructeurs ou dangereux lors d’une crise de panique, comme mâcher des meubles ou tenter de s’enfuir, il est définitivement temps de consulter un professionnel.
  3. Changement de comportement général : Si vous remarquez des changements dans le comportement général de votre chien, comme de l’apathie, une perte d’appétit ou des problèmes de sommeil, cela peut être lié à de l’anxiété et mérite d’en discuter avec un professionnel.
  4. Si les remèdes maison ne fonctionnent pas : Si vous avez essayé des remèdes maison sans succès, ou si la situation s’aggrave malgré vos efforts, il est temps de demander l’aide d’un professionnel.

Thérapies pharmacologiques disponibles

  1. Pharmacothérapie : Dans certains cas, un traitement médicamenteux peut être recommandé pour gérer l’anxiété de votre chien. Il existe différents médicaments disponibles qui peuvent aider à calmer votre chien ou à gérer les symptômes d’anxiété. Il est essentiel que tout médicament soit prescrit et surveillé par un vétérinaire.
  2. Thérapies intégratives : En plus de la pharmacothérapie et des thérapies comportementales, d’autres thérapies intégratives peuvent aider. Ceux-ci peuvent inclure l’acupuncture, les massages et autres.
  3. Plans de gestion à long terme : La création d’un plan de gestion à long terme avec l’aide de professionnels peut fournir une voie claire pour aider votre chien à gérer son anxiété et à prévenir de futures crises de panique.

Un soutien professionnel peut fournir les ressources et les stratégies nécessaires pour gérer efficacement les crises de panique de votre chien, améliorant ainsi à la fois la qualité de vie de votre ami à quatre pattes et la vôtre.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire