Comment traiter l’arthrose du chien ?

Come si cura l'artrosi del cane?
Puffzer > Blog > Comment traiter l’arthrose du chien ?

Lorsque notre fidèle compagnon à quatre pattes commence à boiter ou à avoir une démarche un peu plus raide que d’habitude, cela n’est peut-être pas simplement dû à son âge avancé. Il se peut qu’un hôte sournois puisse s’infiltrer dans vos articulations : l’arthrose .

Oui, tout comme chez les humains, nos chiens peuvent aussi souffrir de cette maladie dégénérative. Nous ne parlons pas de simples maladies liées à l’âge, mais d’une véritable maladie articulaire qui peut toucher les chiens de tous âges, mais avec une incidence plus élevée chez les personnes âgées.

Un diagnostic précoce est essentiel.

Ce n’est pas seulement un cliché, mais un réel besoin. Reconnaître rapidement les signaux que nous envoie notre ami à quatre pattes peut faire la différence dans la gestion des symptômes et lui garantir une meilleure qualité de vie. Voir notre chien souffrir de douleurs articulaires est quelque chose que nous aimerions éviter à tout prix.

Parmi les stratégies de gestion de la douleur , on ne peut manquer de mentionner les analgésiques naturels pour chiens . Ces alliés du bien-être peuvent être une première étape efficace pour atténuer l’inconfort sans recourir immédiatement à de lourdes solutions pharmacologiques. Mais attention, nous ne nous improvisons pas vétérinaires : chaque choix doit être fait en connaissance de cause et, de préférence, avec l’accord d’un professionnel.

Rappelons que l’arthrose n’est pas une condamnation définitive. Avec la bonne attention et les soins adéquats, notre chien peut continuer à courir, jouer et nous tenir compagnie pendant de nombreuses années. C’est la véritable mission de tout propriétaire qui se respecte : faire en sorte que la queue de votre ami remue le plus longtemps possible.

Comprendre l’arthrose chez le chien

Définition et causes

Aborder le sujet de l’arthrose chez le chien, c’est explorer un sujet que beaucoup préféreraient éviter. Cependant, comme cela arrive souvent, c’est précisément ce que nous ignorons qui nous fait le plus peur. L’arthrose est le mot qu’aucun propriétaire ne veut entendre de la part du vétérinaire. Il s’agit, techniquement, d’une maladie dégénérative qui affecte les articulations, et son impact devient plus grave lorsqu’on comprend qu’il s’agit d’un processus irréversible .

Et nous entrons ici dans un terrain plus complexe : les causes . Certains d’entre eux sont évidents, comme le vieillissement ou les traumatismes. Mais il y a aussi des causes un peu plus cachées, comme la dysplasie ou des problèmes liés au métabolisme . On parle ici d’ arthrose secondaire , celle qui, tel un voleur, profite d’une situation déjà précaire pour commettre son vol. L’arthrose primaire est différente , car elle ne se choisit pas en fonction de conditions préalables mais apparaît au fil des années, un peu comme les rides.

Symptômes

Comprendre si votre chien souffre d’arthrose peut être moins compliqué qu’il n’y paraît. Les signes sont évidents, il suffit de savoir les interpréter. La boiterie , par exemple, est un mot clé à prendre en considération. Le chien ne fait pas semblant, s’il boite, il y a quelque chose qui ne va pas. Ensuite, il y a les bruits , ces grincements suspects que l’on entend lorsqu’il se lève ou bouge. Si vous les ressentez, vous devriez emmener votre chien chez votre vétérinaire.

Mais cela ne s’est pas arrêté là. L’inflammation est un autre signal d’alarme, tout comme la réduction de l’activité physique . Et si votre chien commence à vous regarder bizarrement lorsque vous essayez de le toucher, eh bien, ce n’est peut-être pas sa crise de colère habituelle. Cela pourrait être douloureux . Et la douleur ne doit jamais être ignorée.

Prévention et prise en charge de l’arthrose canine

Rôle de la génétique et contrôles réguliers

Dans notre parcours de découverte de l’arthrose canine, nous nous trouvons à un carrefour important : la génétique . Même si nous ne pouvons pas sélectionner les gènes que nous transmettons à nos chiots, nous pouvons certainement choisir d’agir de manière responsable. La sélection génétique joue un rôle clé dans la prévention de l’arthrose, notamment chez les races prédisposées aux problèmes articulaires. C’est comme un puzzle : si les éléments génétiques ne s’emboîtent pas parfaitement, l’image de la santé de notre chien pourrait être fissurée.

découvrez aussi :  Quels sont les meilleurs somnifères naturels ?

Mais la génétique n’est qu’une partie de l’histoire. L’autre moitié est représentée par des contrôles vétérinaires réguliers . Nous ne parlons pas de visites uniquement lorsque le chien présente des signes de maladie, mais de contrôles programmés. Ils sont comme ces anniversaires que l’on marque sur le calendrier, des rendez-vous fixes qui nous rappellent de faire le point sur la santé de notre ami.

Environnement et mouvement

La maison représente le royaume de notre chien, chaque recoin raconte une histoire. Cependant, lorsque l’arthrose fera son apparition, certains chapitres devront peut-être être réécrits. Adapter l’environnement domestique signifie rendre chaque espace accessible et confortable, comme si nous voulions éliminer tous les obstacles sur le chemin de notre fidèle ami. Tapis antidérapants, lits orthopédiques, échelles portables : ce sont autant de précautions qui peuvent faire une grande différence pour assurer un maximum de confort à notre chien.

Mais un environnement confortable ne fait pas tout. Vous avez également besoin d’un mouvement approprié, bon pour vos os et votre cœur. Une activité physique correcte ne signifie pas entraîner notre chien pour le marathon de 40 kilomètres, mais lui garantir un exercice régulier adapté à ses capacités. C’est comme si nous lui donnions une carte d’un trésor caché, dont le prix est une vie plus longue et plus heureuse. Des exercices à faible impact comme la marche douce ou la natation peuvent garder vos articulations mobiles sans les surcharger. Nous envisageons également des exercices ciblés, éventuellement avec l’accompagnement d’un kinésithérapeute vétérinaire, pour améliorer la force et la souplesse sans solliciter excessivement les articulations douloureuses.

Alimentation équilibrée

Nous fermons la boucle avec un thème de grande importance : la nourriture . Il n’y a rien de plus gratifiant que de voir notre chien faire la fête devant sa gamelle. Cependant, il est crucial de comprendre qu’une bonne alimentation est plus importante qu’une queue qui remue. C’est de la prévention, c’est du traitement, c’est une brique fondamentale pour bâtir la santé de notre ami. Une alimentation équilibrée, riche en nutriments et adaptée à l’âge et au mode de vie, permet non seulement de prévenir l’apparition de l’arthrose mais également d’en atténuer les symptômes s’ils sont déjà présents. C’est un peu comme cuisiner pour la famille : on choisit le meilleur, avec amour et attention, car eux, nos chiens, font partie intégrante de la famille. Nous parlons d’aliments formulés pour soutenir la santé des articulations, riches en oméga-3 , en chondroïtine et en glucosamine.

Options de traitement et soutien

Lorsque la prévention ne suffit pas et que notre chien commence à présenter des symptômes d’arthrose, il est indispensable d’agir avec des traitements ciblés. La douleur et l’inflammation nécessitent une approche délicate mais décisive, et ici la médecine nous vient en aide avec diverses options.

Remèdes pharmacologiques

  • AINS (Anti-inflammatoires non stéroïdiens) : ils soulagent la douleur et réduisent l’inflammation. Ils sont les premiers alliés dans le traitement de l’arthrose et peuvent améliorer significativement la qualité de vie de notre chien. Il est important de suivre leur utilisation sous stricte surveillance vétérinaire, car ils peuvent avoir des effets secondaires s’ils ne sont pas gérés correctement.
  • Corticostéroïdes : utiles pour réduire l’inflammation et la douleur. Ils sont généralement prescrits pour de courtes périodes ou par cycles, afin de minimiser le risque d’effets secondaires à long terme. Là encore, un suivi vétérinaire est indispensable.
  • Surveillance vétérinaire : indispensable pour la sécurité de notre chien. Le vétérinaire évaluera la réponse aux médicaments, ajustera les doses et s’assurera qu’il n’y a pas d’effets secondaires. C’est un travail d’équipe, où le vétérinaire et le propriétaire collaborent pour assurer le bien-être du chien.

L’intégration de ces thérapies dans la routine de notre chien nécessite sensibilité et attention. Chaque chien réagit différemment aux médicaments, et trouver le bon équilibre peut prendre du temps et de la patience. Mais l’objectif est clair : donner à notre partenaire la chance de vivre ses journées avec le moins d’inconfort possible, sans que la douleur ne lui vole la joie des petits et grands moments du quotidien.

découvrez aussi :  Réussir son Test Urinaire THC: Astuces entre Maison et Laboratoire

Chondroprotecteurs et suppléments

En traitant l’arthrose de notre fidèle compagnon, nous tombons sur un chapitre qui mérite une certaine attention : les chondroprotecteurs et les suppléments . Ce ne sont pas les habituelles « petites pilules » qui promettent des miracles, mais des compagnons de voyage qui, étape par étape, peuvent faire la différence dans le long chemin de la prise en charge de l’arthrose.

  • Glucosamine et Chondroïtine : Ces deux-là sont comme les briques Lego du cartilage. La glucosamine aide à reconstruire le tissu cartilagineux, tandis que la chondroïtine le protège de l’usure. Un duo dynamique qui travaille ensemble pour soutenir les articulations fatiguées de notre ami.
  • Oméga-3 : Ces acides gras sont réputés pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Ils sont non seulement bons pour le cœur, mais aussi pour les articulations. Considérez les oméga-3 comme une huile qui lubrifie les articulations de votre chien, lui permettant ainsi de mieux glisser dans la vie de tous les jours.
  • MSM (Méthylsulfonylméthane) : il est un peu moins connu, mais non moins important. Il possède des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, une aide concrète pour réduire la douleur et améliorer la qualité de vie.
  • Suppléments avec collagène : Le collagène est la protéine qui maintient le cartilage ensemble. Au fil des années, la production naturelle diminue, et c’est là que les suppléments entrent en jeu.
  • Vitamine D : Cette vitamine est cruciale pour la santé des os et des articulations. Une carence en vitamine D peut influencer négativement la réponse osseuse à l’arthrose et accélérer sa progression. La vitamine D participe également à la régulation de l’inflammation et à la synthèse des cytokines.

Intégrer ces alliés dans l’alimentation de notre chien peut paraître compliqué, mais c’est en réalité assez simple. Il suffit d’un petit geste quotidien, comme ajouter un supplément à son repas, et on pourrait constater des améliorations significatives. Et ce n’est pas seulement une question de mobilité : c’est aussi une question d’indépendance et de dignité. Parce que chaque petit effort que nous faisons est un pas en avant pour permettre à notre chien d’être aussi indépendant et heureux que possible, malgré l’arthrose.

Remèdes naturels et changements de mode de vie

Explorer les moyens naturels pour soulager l’arthrose de notre chien, c’est comme se promener dans une forêt pleine de solutions : il est important de connaître la flore et de pouvoir reconnaître ce qui peut nourrir la santé de notre ami.

  • Huile de CBD : En tête de notre liste se trouve l’huile de CBD pour chiens . Cet extrait de cannabis apparaît comme une aide précieuse dans la gestion de plusieurs aspects de l’arthrose, notamment la douleur et l’inflammation. Une étude récente a mis en lumière l’efficacité du CBD pour améliorer la qualité de vie des chiens souffrant d’arthrose. L’étude visait à évaluer la pharmacocinétique orale, la sécurité et l’efficacité analgésique de l’huile de CBD chez les chiens souffrant d’arthrose. Au cours de la recherche, la réaction des chiens à deux dosages différents d’huile enrichie en CBD (2 et 8 mg/kg) a été mesurée. Le traitement consistait en un cycle de 4 semaines avec de l’huile de CBD suivi d’une période de « lavage » de 2 semaines avant de passer à l’huile placebo, ou vice versa. Les résultats ont montré une diminution significative de la douleur et une augmentation de l’activité , avec une demi-vie d’élimination de 4,2 heures pour les deux doses, sans effets secondaires observables. Une augmentation de l’enzyme phosphatase alcaline a été détectée, mais aucun effet secondaire n’a été signalé par les propriétaires. L’étude suggère que 2 mg/kg de CBD administrés deux fois par jour peuvent augmenter le confort et l’activité des chiens souffrant d’arthrose. Pensez à toujours consulter votre vétérinaire avant d’intégrer le CBD dans la routine de votre compagnon à quatre pattes.
  • Chaleur : L’application de chaleur peut être une bouée de sauvetage pour soulager la douleur. Un coussin chauffant ou une couverture chauffante, utilisés avec précaution, peuvent détendre les muscles et réduire les raideurs articulaires.
  • Curcuma : Le curcuma est riche en curcumine, un composé aux puissantes propriétés anti-inflammatoires. Il peut être administré en complément ou ajouté à l’alimentation du chien. Certains propriétaires choisissent d’incorporer le curcuma directement dans la nourriture, mais il est important de le faire en petites quantités et seulement si le chien apprécie sa saveur, pour éviter tout inconfort ou réaction indésirable.
  • Bromélaïne : présente dans l’ananas, la bromélaïne est une enzyme aux propriétés anti-inflammatoires. Il est souvent utilisé pour soulager l’inflammation des articulations chez les chiens, contribuant ainsi à réduire la douleur et à améliorer la mobilité. Comme pour les autres compléments, il est essentiel de consulter votre vétérinaire avant d’introduire la bromélaïne dans l’alimentation de votre chien, afin de s’assurer qu’elle est adaptée et n’interfère pas avec d’autres traitements.
  • Boswellia serrata : Cette plante est réputée pour ses capacités anti-inflammatoires. L’ingrédient actif extrait de la résine de l’arbre Boswellia, l’acide boswellique, a été étudié pour son potentiel à réduire la douleur et l’inflammation des articulations. Les suppléments à base de boswellia peuvent constituer un soutien naturel valable pour les chiens souffrant d’arthrose, contribuant ainsi à améliorer leur qualité de vie quotidienne.
  • Griffe du diable : nom scientifique Harpagophytum procumbens, la griffe du diable est un anti-inflammatoire naturel d’origine végétale. Il est souvent utilisé en association avec d’autres principes actifs pour traiter l’inflammation et la douleur associées à l’arthrose. La griffe du diable peut être administrée sous forme de gélule ou sous forme liquide, et comme pour tout supplément, il est recommandé de discuter de son utilisation avec votre vétérinaire.
  • Massage et physiothérapie : En plus des suppléments et des changements alimentaires, le massage et la physiothérapie peuvent jouer un rôle crucial dans la gestion de l’arthrose canine. Le massage aide à réduire la tension musculaire et à améliorer la circulation sanguine dans les zones touchées, tandis que la thérapie physique peut augmenter l’amplitude des mouvements et la force, réduisant ainsi la douleur et l’inconfort. Ces traitements doivent toujours être effectués par un professionnel qualifié pour garantir la sécurité et l’efficacité.
  • Aloe Vera : Cette plante est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques . Appliqué en externe, il peut aider à réduire l’enflure et la douleur des articulations de votre chien. De plus, l’aloe vera peut être administré par voie orale sous forme de supplément, après consultation de votre vétérinaire.
  • Graisses cétylées : Ce sont des esters d’acides gras qui peuvent soutenir la fonction articulaire en réduisant la douleur et l’inflammation. Les suppléments de graisses cétylées peuvent constituer un complément utile à l’alimentation de votre chien pour favoriser la santé des articulations.
  • Bouillon d’os : Le collagène est vital pour la santé des articulations et peut être plus efficace que d’autres suppléments tels que la glucosamine et la chondroïtine. Le bouillon d’os, riche en collagène, peut aider à améliorer la santé intestinale et, par conséquent, à réduire l’inflammation systémique, y compris l’inflammation des articulations.
  • Moules vertes : Elles contiennent de la glucosamine et des acides gras oméga-3 biodisponibles, comme l’EPA et le DHA. Ils peuvent aider à réduire les douleurs articulaires, à améliorer la fonction et à favoriser la régénération du cartilage.
découvrez aussi :  Les analgésiques naturels pour chiens : voici les meilleurs

Conclusions

Comprendre comment gérer l’arthrose chez notre chien, c’est apprendre à partager un nouveau quotidien avec lui. C’est un chemin à parcourir ensemble, fait de petites étapes, comme choisir le bon bol pour lui épargner des efforts ou un lit qui caresse ses articulations fatiguées.

Mais la vraie clé, c’est le soutien émotionnel : c’est l’art de comprendre sans mots, d’être présent, de transformer le soin en gestes et moments partagés. Et dans cette danse délicate, parfois les conseils d’un expert peuvent s’avérer utiles, nous apprenant à lire les besoins inexprimés de notre fidèle compagnon.

Dans ce voyage, la médecine joue son rôle sans envahir, avec des contrôles qui deviennent rassurants et avec des analgésiques naturels pour chiens qui n’alourdissent pas, mais allègent. Il est essentiel de toujours consulter votre vétérinaire pour garantir le bien-être du chien pendant ce voyage. Ainsi, jour après jour, nous leur construisons une vie qui vaut la peine d’être vécue, malgré l’arthrose. Et ce faisant, nous découvrons la force et la beauté d’un lien qui se renforce et s’adapte, aussi résilient que la vie elle-même.

Rate this post

Laisser un commentaire